Aller au contenu

Les Actionnaires face aux Discours Anticapitalistes : La Vérité

Les Actionnaires face aux Mythes des Discours Anticapitalistes.

GRATUIT

Le Premier Cercle™ 🛡️

Tes Premiers Revenus Passifs en 30 jours

🔗 UNCHAINED™ : la formation pour générer des revenus passifs en 30 jours.

📈 + de 40 Actions à Dividendes Analysées pour te constituer un portefeuille anti fragile.

💪 Une Communauté de Spartiates : tu n’es pas livré à toi même.

Dans le tumulte des discours financiers qui règnent dans notre société, il est essentiel pour toi, citoyen dans l’arène de l’économie capitaliste, de distinguer les vérités des mythes.

Tout comme les Spartiates d’Arès distinguaient leurs alliés de leurs ennemis.

Les voix des discours anticapitalistes, tels des chants de Sirènes, peuvent te submerger de croyances trompeuses, semant la confusion et projetant une perspective déformée.

Brandissons donc nos armes de vérité et attaquons-nous à ces illusions.

Rejeter l’illusion et brandir le bouclier de la vérité

Lève ton bouclier si tu as déjà entendu le mythe des « 15% », ou si tu as lu des accusations affirmant que les actionnaires n’empruntent pas le chemin de la bataille et ne prennent pas de risques.

Les fausses croyances sur le capitalisme, les entreprises, et le rôle des actionnaires sont aussi nombreuses que les farouches guerriers dans l’armée d’Arès.

Or, aujourd’hui, c’est le moment de faire briller le rayon de la vérité sur ces illusions.

Détruire les illusions des mythes anticapitalistes

Mythe 1 : Les actionnaires évitent la bataille

Imagine les actionnaires tels des guerriers spartiates.

Chaque jour, ils arpentent les lignes de front dans l’arène des entreprises.

Le capital, ce ‘bouclier’ financier, leur sert à parer les assauts de l’adversité et à stimuler la croissance et le succès des entreprises.

C’est eux qui fournissent ce précieux soutien, se mettant ainsi en première ligne sur le champ de bataille des marchés financiers.

Pendant qu’un spartiate peut se défendre contre une attaque en diversifiant sa formation de combat, un actionnaire peut réduire ses risques en diversifiant son portefeuille d’investissement.

Cependant, tout comme un guerrier ne peut parer toutes les attaques, un actionnaire, même bien protégé, ne peut jamais éliminer complètement le risque de perte.

Si l’entreprise à laquelle ils ont accordé leur confiance flanche, alors ces braves actionnaires peuvent tout perdre, exactement comme un guerrier tombe au combat.

Pourtant, si l’entreprise prospère, alors les actionnaires, tels des spartiates victorieux, récoltent les fruits de leur courage et de leur investissement.

La volatilité des cours boursiers témoigne de ce risque.

Prenons l’exemple du CAC 40, qui reflète la performance des 40 plus grandes sociétés cotées en France.

Sur une longue période, ce dernier montre des rendements moyens d’environ 7% par an.

Cela semble solide, n’est-ce pas ?

Pourtant, dans environ 40% des années, les actionnaires ont été confrontés à des pertes.

Oui, même les sociétés les plus solides de l’économie sont susceptibles de traverser des périodes de difficultés financières.

C’est là que le courage des actionnaires est mis à l’épreuve, comme des spartiates face à une horde ennemie.

Mythe 2 : Les actionnaires réclament un tribut de 15%

Le « mythe des 15% », omniprésent en France, équivaut aux chants des Sirènes tentant de faire naufrager les navires grecs.

Ce mythe présente les actionnaires comme le roi Midas, assoiffés de richesse et exigeant un retour sur investissement statique, et largement irréaliste, de 15%.

C’est non seulement une perspective faussée de la réalité, mais aussi une insulte aux actionnaires qui, comme des guerriers, comprennent que chaque bataille qu’ils entreprennent est unique et nécessite d’ajuster leurs attentes.

La vérité est que le rendement attendu dépend du risque, de la même manière que les récompenses de la guerre dépendent de la taille et de la difficulté de la bataille.

Un investisseur dans une start-up à haut risque n’aura pas les mêmes attentes qu’un autre qui investit dans une multinationale solide et bien établie.

C’est ce que la théorie financière nous apprend, mettant en lumière les réalités d’Arès et non les illusions séduisantes d’Aphrodite.

En réalité, sur une période de trente ans, la rentabilité moyenne des entreprises françaises s’est établie à 11%.

Pendant ce temps, le rendement moyen des investissements en actions cotées a été de 7% en France et avoisine les 10% aux États-Unis.

Contrairement aux croyances répandues, les actionnaires ne sont pas des rois Midas, mais plutôt des guerriers Arès, adaptant leurs attentes à la réalité du champ de bataille financier.

Mythe 3 : Les actionnaires sont focalisés sur le court terme

Souvent, les actionnaires sont dépeints comme un allié temporaire dans le combat pour la richesse et le succès des entreprises, fidèles uniquement dans la quête d’un profit immédiat.

Une telle vision est aussi fausse que de dire que Hermes, le dieu du commerce, ne planifie que pour le court terme.

Il est vrai, certains actionnaires pourraient être comparés à Hermes, le dieu du gain rapide, focalisés principalement sur des rendements immédiats.

Cependant, rappelle-toi qu’il y a aussi des actionnaires qui imitent Athena, la déesse de la sagesse, et qui considèrent l’investissement sous l’angle de la longévité et de la stratégie.

Pense, par exemple, à des titans du marché comme LVMH et L’Oréal en France ou Microsoft et Apple aux États-Unis.

Ces entreprises ont connu des décennies d’innovation constante et ont durablement investi avec le soutien d’actionnaires sur le long terme.

Autrement dit, ces braves actionnaires ont soutenu ces entreprises dans des campagnes de conquête de marché qui s’étendent sur des années, et non pas des batailles rapides pour des gains immédiats.

Mythe 4 : Les dividendes enrichissent les actionnaires

Parfois, les discours médiatiques décrivent les dividendes comme des offrandes aux actionnaires, équivalentes aux présents précieux attribués aux héros de l’Olympe.

C’est une vision qui peut prêter à confusion, voire te tromper.

Les dividendes, représentés comme les trésors d’un butin de guerre, ne font pas réellement augmenter la richesse des actionnaires.

Quand une entreprise verse des dividendes, sa valeur de marché diminue d’un montant équivalent.

C’est comme si Héphaïstos, le forgeron des dieux, fondait une partie de son or pour en faire des bijoux : l’or ne disparaît pas, il change simplement de forme.

Rappelle-toi donc que les dividendes ne sont pas un signe de richesse glanée au combat, mais plutôt un mécanisme de distribution des profits, au même titre que les honneurs distribués après une victoire ne font pas de toi un meilleur guerrier.

Ecraser les idées reçues

Avec ces mythes démystifiés, il est clair que les actionnaires sont essentiels au monde de l’entreprise.

Ils non seulement investissent mais aussi supportent des risques substantiels, tout en gardant une perspective équilibrée sur les horizons d’investissement à court et long terme.

De plus, les dividendes n’enrichissent pas les actionnaires, mais servent plutôt à distribuer efficacement les profits sur le marché.

Briser les chaînes et passer à l’action

Arme-toi donc de cette connaissance, passe à l’action et engage des discussions éclairées sur le capitalisme.

Évoque ces mythes le soir autour du feu de camp avec tes semblables, les autres guerriers.

Comprends les terrains incertains sur lesquels se déplacent les actionnaires et reconnaît la réalité de leur rôle fondamental dans notre économie moderne.

Souviens-toi, ton érudition est ta meilleure défense contre la désinformation.

Maintenant que nous avons démystifié ensemble ces mythes, ne serait-il pas temps de rejoindre les rangs des Spartiates d’Arès ?

Notre lutte est celle de la connaissance, de la conquête des sommets financiers, et du dévoilement des vérités dans l’arène du capitalisme.

C’est ici que tu as ta place, aux côtés d’autres guerriers aguerris, dans la LEGION d’Arès.

Ensemble, nous faisons face aux défis des marchés, armés de notre intelligence et de notre volonté.

Nous sommes des investisseurs stratégiques, des entrepreneurs audacieux, et nous invitons tous ceux qui recherchent la vérité au-delà des mythes à venir rejoindre nos rangs.

Avec ta contribution, nous continuerons à éclairer les réalités du capitalisme et à lutter contre les fausses croyances.

Ensemble, faisons briller le rayon de la vérité sur les champs de bataille de l’économie.

Je t’attends de l’autre côté.

ARES

nv-author-image

ARES

Les institutions ne maintiennent dans une ignorance crasse en matière de finance personnelle et sur internet le premier contact avec l'investissement est souvent une arnaque. J'ai créé Ares Revenu Passif pour armer le plus grand nombre possible de personnes et leur permettre de prendre leur souveraineté financière. Entrepreneur et Investisseur depuis plus de 15 ans, je suis également Consultant Blockchain Certifié, Conseiller Financier Indépendant Certifié et en cours d'agrément AMF.